72ème Congrès Rapport Moral

24 juin, notre 1er Congrès à distance...

72ème Congrès Départemental FCPE Rhône et Métropole de Lyon

Rapport moral

2 ans maintenant que j’occupe la présidence de la FCPE Rhône et Métropole de Lyon. La crise liée au corona virus et ce qu’elle a entrainé comme travail pour nous, pourrait me faire oublier tout ce que nous avons accompli ensemble avant. Pour les remercier, j’ai choisi d’associer chaque personne du CA à une des nombreuses actions que chacun a menées cette année. Cela vous donnera une liste à la Prévert de ce que nous pouvons faire…

Merci à Françoise, et son attention soutenue à tous les élèves en situation de handicap, à Carole pour le travail sur la lutte contre la discrimination à l’orientation sur la ville de Villeurbanne, à Fabrice et son étude sur la bourse aux fournitures, à Florence et ses conseils lorsqu’il s’agit de coopérer avec un élu, à Stéphane par qui la FCPE69 a eu une dimension européenne, grâce au projet TANDEM qu'il a coordonné, à Marie pour la rédaction des communiqués de presse, à Cécile pour la réalisation de nos pages spéciales Rhône dans la revue des parents, à Michel pour les intervenants sur des sujets complexes comme la DHG, à Valérie pour ses critiques constructives présentées régulièrement au Recteur, à Hélène pour les conseils de discipline en appel. Merci à Benoit pour ses articles qui nous aident à penser, à Stéphanie pour sa  vigilance sur la ville de Lyon, à Olivier pour sa gestion sans cesse améliorée de nos finances, à Jérôme pour le basculement de notre ancien site sur un nouveau, Dalila pour son animation de notre groupe whatsapp de parents proches, à Maud pour son aide dans la gestion des ressources humaines, à Ivana qui n’a pas trouvé le temps de nous aider cette année et que nous remercions quand même !

Merci aux chargés de mission Juliette, Véronique, Lydie et Pierre.

Pour tous les administrateurs, administratrices qui vous répondent au téléphone en soirée ou qui répondent à vos mails, pour tous ceux qui ont accepté des réunions de bureau n’importe quel jour de la semaine, à presque toutes les heures de la journée, afin que nos décisions soient le plus réfléchies possibles : Merci !

Merci aussi à nos 2 salariées Christine et Patricia que vous croisez, entendez plus souvent que les parents bénévoles que nous sommes. Et plus largement, merci à vous tous, membres de conseils locaux pour le travail que vous faites sur le terrain et avec nous.

Notre année, comme les précédentes est en demie teinte : des chantiers sur lesquels nous n’avons pas été assez efficaces :

  • l’ouverture de nouveaux conseils locaux, en particulier en REP+ et en lycées professionnels,… au bilan, il y a moins de conseils locaux cette année que l’an passé…,
  • la saisie par chaque conseil local de ses adhérents… très complexe pour beaucoup, très longue à mettre en œuvre : il faudrait sans doute multiplier les formations – le point positif, c’est qu’il n’y aura pas de changement de logiciel cette année !la bourse aux fournitures, nous avons très peu avancé alors que ç’aurait pu être un moyen de compenser la disparition des bourses aux livres qui attire des adhérents ;
  •  les cités éducatives, qui n’ont servi de tremplin à aucun projet ou presque…alors que la description était prometteuse…
  • certains fonctionnements au CDPE ;

D’autres chantiers dont nous espérons beaucoup…comme la tarification différenciée votée en février, notre nouveau site, plus convivial.

Des sujets sur lesquels il faut rester vigilants : je pense à la coéducation, que nous avons choisi de travailler cette année. Nous remercions énormément Catherine Hurtig-Delattre de nous avoir accompagné, guidé dans cette réflexion, nous avoir soutenu dans notre soirée thématique de milieu d’année. Avec elle, nous avons appris. Que ce dont nous pouvions rêver, à savoir une École où l’ensemble des valeurs seraient partagées entre parents et enseignants, n’était peut-être pas souhaitable, que dans l’éducation aussi, la diversité était bienvenue. Nous avons bien compris que notre première année de travail n’était que le début d’un chantier de plusieurs années…

Cette valeur nous l’avons mise en œuvre comme les autres années, en accueillant une nouvelle Stagiaire BTS Assistant Manager : une manière de montrer combien en tant parents nous pensons avoir un rôle à jouer dans la co-éducation.

Cette année spécifique nous a donné l’occasion d’une expérimentation de coéducation à grande échelle : la place que les parents ont dû prendre lors du confinement, a rendu plus évident le fait que l’éducation est l’œuvre de l’École ET des parents : profitons de cette expérience pour faire entendre nos points de vue constructifs. L’École de la République, mixte socialement, laïque, c’est-à-dire, garante du respect des croyances de chacun, gratuite, cette École à laquelle parents FCPE nous voulons contribuer, doit sans cesse être améliorée. Ce que nous venons de vivre nous fait voir que l’enseignement à distance, s’il permet la transmission de savoirs à certains élèves, d’une part est plus inégalitaire que le présentiel, et d’autre part ne permet pas de travailler le vivre ensemble.

Il me semble qu’une des missions du service public d'éducation, au-delà de la transmission de connaissances et l'accompagnement au développement de compétences est le savoir vivre ensemble. Je crois que l'être humain a peur de ce  (et de ceux) qu'il ne connait pas. C'est pour cela que l'école doit me permettre de côtoyer des personnes différentes de moi : c'est possible en partie grâce à la carte scolaire qui garantit une certaine mixité sociale, si ce n'est dans ma classe, au moins dans mon établissement. L'École publique doit rester le creuset de la nation...

Je suis très heureuse des 13 candidatures à notre Conseil Départemental, témoignage de la vitalité de notre association. Renforcée par ce sang neuf, la FCPE départementale sera, je l’espère, plus présente pour promouvoir nos valeurs, prête à vous soutenir dans vos projets, dans la lignée de ce que les administratrices. eurs qui ont œuvré avant nous ont entrepris.

 

Nous avons rédigé un questionnement qui pourrait vous aider en Conseils Locaux à décrire l’École de demain dont vous rêvez, dont nous rêvons. Vous le recevrez demain pour y réfléchir en groupe, afin d’être créatifs ! Parents, exprimons-nous, parlons des valeurs qui nous sont chères. Il y a urgence à soutenir le service public d’éducation.

 

Bon courage à chacun et à tous.                                                      

Monique Ferrerons, Présidente FCPE Rhône et Métropole de Lyon